Une rencontre peu intéressante (a dull encounter)

Dialogue en français, français parlé

Lisa runs into Steven at the supermarket. They start chatting as they haven't seen each other for a long time. It seems Lisa and Steven don't have much to say to each other, so they just make small talk. The conversation turns out to be not so interesting...

FR : Lisa rencontre Steven au supermarché.  Ils ne se sont pas vus depuis un moment et commencent à discuter. Mais rapidement, la conversation stagne, les 2 jeunes gens ne semblent pas avoir beaucoup de choses à se raconter ...

Videos in this lesson

  • Watch and listen
  • Understand
  • Speech bubbles
Want more FREE exercise videos for this lesson ?
Just enter votre email here :
Déjà abonné(e) ? Clique ici

Conversational French phrases and expressions

  • Comment vas-tu ?
  • Ça fait un bail
  • Qu'est-ce-que tu deviens ?
  • Oh bah tu sais ...
  • Comme d'habitude
  • Et tout le reste ...
  • Quoi de neuf ?
  • Rien de spécial
  • Sympa comme garçon (fille)
  • Le train-train
  • Faire de provisions
  • Oui c'est ça
  • Il faut bien ...
  • Excuse-moi
  • Il faut que j'y aille
  • Ça m'a fait plaisir de ...
  • A (très) bientôt
  • Pas grand-chose

Spoken French lesson notes

La section suivante est facultative et s'adresse aux étudiants ayant déjà un bon niveau de lecture en français. Les notes ci-dessous permettent à ceux qui le souhaitent d'approfondir leur compréhension des expressions utilisées.  Il n'est pas obligatoire de les parcourir pour améliorer votre français oral. 

En français naturel parlé, on demande souvent “comment vas-tu ?” juste après avoir dit “bonjour”, “bonsoir”, “salut” ou autre.  C’est une forme plus élégante que “ça va ?” qui est plus familière.  Si on s’adresse à une personne qu’on ne connait pas bien, on dira plutôt “comment allez-vous ?”  Autre formule équivalente, on dit aussi “comment va ?”, qui est une formule plus informelle.

"Ça fait un bail" est une expression colloquiale et familière en français naturel qui signifie “cela fait longtemps que nous nous sommes pas vus”. De la même manière on dit aussi souvent “ça fait lontemps !”  

Cette expression signifie “quelles sont les nouvelles ?”, ou “quoi de neuf ?”  La personne demande à son interlocuteur de ses nouvelles, car elle ne l’a pas vu depuis un moment.  “Qu’est-ce-que tu deviens ?” se demande souvent après “ça fait longtemps” ou “ça fait un bail”.   

Par exemple, si je rencontre quelqu’un que je n’ai pas vu depuis quelque temps, je peux lui demander “qu’est-ce-que tu deviens ?” ou “quoi de neuf ?”

En français naturel parlé, on emploie cette phrase avant de répondre à une question pour minimiser l’importance ou l’intérêt de la réponse qui suit. Elle signifie “tu sais, il n’y a rien d’extraordinaire”.  Dans le cas présent, la phrase est suivie par “comme d’habitude”,  car Lisa veut suggérer qu’elle n’a rien d’intéressant ou de nouveau à raconter à Steve, juste la routine habituelle. 

Elle ajoute aussi “la fac et tout le reste …” ce qui renforce encore l’idée qu'elle n'a pas de nouvelles intéressantes.  “Et tout le reste ...” suggère que tout dans la vie de Lisa est banal et habituel.   Autre exemple d’utilisation de “oh bah tu sais” : un ami vous demande comment était le concert hier soir, vous lui répondez :  “oh bah tu sais, ce n’était pas terrible”.

Cette expression exprime aussi  l’absence d’intérêt particulier d’un évènement.  Si on reprend l’exemple précédent, si on vous demande comment était le concert, vous pouvez répondre en français naturel, "bof, rien de spécial …"  On dit aussi “rien d’extraordinaire” ou “rien d’exceptionnel”. 

Cette expression de français naturel courant signifie “la routine”, les activités habituelles et répétitives.  Steve parle du “train-train” pour dire qu’il n’y a rien de spécial dans sa vie, uniquement la routine de tous les jours, par exemple, se lever, se préparer, prendre le train ou la voiture pour aller travailler ou à l’université, rentrer le soir à la maison, préparer un repas, regarder la télévision ou internet, etc.

En français colloquial on ajoute souvent le mot “quoi” à la fin du phrase.   Cela montre que la phrase qu’on vient de dire précise, résume ou conclut les informations des phrases précédentes.   Par exemple :  “j’ai fait la vaisselle, le ménage et balayé le jardin.  J’ai tout nettoyé quoi.”  La phrase “j’ai tout nettoyé” récapitule et complète la phrase précédente.  Autre exemple : “elle a 21 ans.  Elle est jeune quoi.”   Ici, “elle est jeune” est un complément et une déduction de “elle a 21 ans”.  Quand Steve dit “le train train quoi”, il résume la phrase précédente “oh moi, rien de spécial”.

"Alors" est utilisé ici comme simple introduction et transition, il sert à introduire un nouveau sujet.  Ici il n’y a pas vraiment de lien entre le sujet précédent (quelles sont les nouvelles ) et le nouveau sujet (tu fais des provisions).  Lisa commence la phrase par “alors” pour faciliter cette transition et introduire le nouveau sujet de conversation.  Exemple, vous rencontrez quelqu’un que vous connaissez, vous pouvez lui dire : “salut ! alors ça se passe bien le boulot ?”

Steve dit aussi,  vers la fin de la conversation, “a bientôt alors !” Ici encore, “alors” est utilisé comme un simple élément de transition, sans autre valeur particulière.  Steve aurait pu dire simplement “A bientôt !”, mais cela aurait pu sembler un peu sec.  “Alors” sert à arrondir les angles. 

En français naturel colloquial on utilise souvent “c’est ça” lorsqu’on n’est pas très intéressé par la conversation, ou encore si on est enervé(e) contre la personne.   Lisa répond “c’est ça” dans le sens de dire “évidemment, ça se voit !”   Autre exemple, vous vous disputez avec quelqu’un, puis la personne vous dit “bon a demain”.  Vous répondez “ouais c’est ça, à demain” car vous être toujours en colère contre la personne, et à cet instant vous n’avez pas très envie de la revoir. 

Autre usage, on emploie “c’est ça” pour montrer qu’on ne croit pas à ce que dit l’interlocuteur.  Exemple : “je terminerai le travail demain, c’est promis”.  Réponse : "c’est ça oui …" ou même "c'est ça ouais" car vous n’y croyez pas.

Cette expression de français naturel signifie “je dois partir”, “je dois te quitter”.  Une formule équivalente est “je dois y aller”.  S’il s’agit d’un groupe de personnes on pourra dire  “il faut y aller” ou “il faut qu’on y aille”.

C’est une formule de politesse en français naturel courant qui met fin à la conversation et précède le “au revoir”.  On peut dire aussi “j’ai été content(e) de te voir”. Parfois cependant, cette expression peut aussi être employée pour exprimer un sincère plaisir d’avoir vu une personne.

En français colloquial, “oui oui” a de nombreux usages.  Dans le cas présent, Lisa dit “oui oui à très bientôt !” comme pour montrer qu’elle est sincère dans son intention de revoir Steve bientôt.  En réalité, Lisa ne compte pas le revoir car il l’ennuie.  “Oui oui” est donc peut-être un indice qui montre que Lisa ne pense pas vraiment ce qu’elle dit.

A noter que “oui oui” pourrait également être une simple indication du fait que Lisa est pressée.  Si vous êtes en retard et que vous devez partir, vous répondez souvent par “oui oui” pour terminer rapidement la conversation.

Cette expression de français naturel colloquial signifie “cette fille / ce garçon est sympa”.

En français courant, “pas grand-chose” signifie “peu» ou “peu de choses”.  “Pas grand-chose à dire” est l’équivalent de “peu de choses à dire”.  Autre exemple : “je n’ai pas grand-chose à boire”, ce qui signifie “j’ ai peu de choses à boire”, “peu de boissons à proposer”.

Posted in

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Loading...